Bientôt disponible surDoctolib
logo diabet'

Tout savoir sur le diabète

Les différents diabètes

Le plus précoce

Le diabète de type 1, de cause génétique, touche en général l’enfant et l’adulte jeune.

Le plus fréquent

Le diabète de type 2 se caractérise par une évolution lente et une forte dépendance au mode de vie.

Le diabète gestiationnel est spécifique de la femme enceinte.

Femme enceinte

Le prédiabète est caractérisé par une glycémie haute élevée, mais pas suffisament pour être caractérisée de diabète.

À risque
Le MODY est une forme de diabète familial, à transmission autosomique dominante.
Monogénique

Le LADA apparaît en général entre 30 et 50 ans et comporte une composante auto-immune.

Auto-immun

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline, ou encore, lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline produite. L’insuline est une hormone qui régule la concentration de sucre dans le sang. Un taux de sucre élevé dans le sang, ou hyperglycémie, est une conséquence fréquente d’un diabète non maîtrisé qui, au fil du temps, cause des dommages sérieux à plusieurs systèmes de l’organisme, notamment les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Comment définit-on le diabète ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit le diabète comme une « maladie chronique qui se présente lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline, ou lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline produite ». Cette mauvaise utilisation de l’insuline se traduit par une concentration excessive de glucose, donc de sucre dans le sang, une situation connue sous le nom d’hyperglycémie. Sur le long terme, l’hyperglycémie favorise l’apparition de lésions graves touchant plusieurs systèmes de l’organisme, en particulier les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Quels sont les symptômes du diabète ?

Les symptômes du diabète peuvent apparaitre de manière soudaine. Pour chaque type de diabète, les symptômes peuvent varier. Cependant, certains signes sont communs à tous les types de diabète : une soif intense, une fréquente envie d’uriner, une vision floue, une fatigue persistante ou une perte de poids non-intentionnelle. Notons toutefois que dans le diabète de type 2, les symptômes peuvent être plus discrets et évoluer sur plusieurs années avant d’être réellement détectés.

Quels sont les différents types de diabète ?

Le diabète de type 1

Anciennement appelé « diabète insulinodépendant » ou « diabète juvénile », le diabète de type 1 se caractérise par une production insuffisante d’insuline par l’organisme. Les patients atteints de ce type de diabète sont dépendants d’apports externes d’insuline qu’ils doivent s’administrer quotidiennement. On ne connaît pas encore les causes exactes de l’apparition du diabète de type 1, ni les moyens de prévenir son développement.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 affecte la manière dont le corps utilise le glucose comme carburant. Il s’agit du type de diabète le plus courant, affectant principalement les adultes, notamment ceux en surpoids ou sédentaires. Ce type de diabète se développe souvent lentement au fil du temps : l’organisme devient résistant au cours d’une première phase à l’insuline avant d’en produire insufficiently dans un stade ultérieur. Un sinistre cocktail de prédisposition génétique, de mode de vie et de certaines conditions de santé peut contribuer à la survenue de ce type de diabète.

Le diabète gestationnel

Comme son nom l’indique, le diabète gestationnel survient chez les femmes enceintes sans antécédents de diabète. Il intervient lorsque le pancréas de la mère n’est pas capable de produire suffisamment d’insuline pour compenser la croissance du bébé et les changements hormonaux de la grossesse. La plupart du temps, le diabète gestationnel disparaît après l’accouchement, mais les femmes concernées restent à risque de développer ultérieurement un diabète de type 2.

Le diabète MODY

Le diabète MODY (pour Maturity Onset Diabetes of the Young) est une forme rare de diabète qui est généralement diagnostiqué pendant l’adolescence ou l’âge adulte jeune. Cependant, le diabète MODY est souvent mal diagnostiqué comme étant soit de type 1, soit de type 2. En réalité, le diabète MODY est une forme distincte de ces deux types, causée par une mutation génétique qui entraîne la dysfonction des cellules bêta productrices d’insuline dans le pancréas.

Le diabète LADA

Le diabète de type LADA (Latent Autoimmune Diabetes of Adults) est une forme de diabète de type 1 qui apparaît plus tard dans la vie, souvent chez des adultes de plus de 30 ans. Souvent confondue avec le diabète de type 2 en raison de son apparition tardive, le diabète LADA est en réalité un diabète auto-immune, tout comme le diabète de type 1.

Quelles sont les conséquences du diabète ?

La rétinopathie diabétique

Les complications du diabète, c’est-à-dire les conséquences de l’hyperglycémie chronique, sont nombreuses et sérieuses. Le diabète est une cause importante de cécité dans le monde, principalement par le développement de la rétinopathie diabétique, une lésion des petits vaisseaux sanguins du fond d’œil.

Les atteintes cardiovasculaires

La microangiopathie diabétique

Le diabète est aussi une cause importante d’accidents cardiovasculaires tels que l’infarctus du myocarde ou encore des accidents vasculaires cérébraux. Ce risque s’explique par la microangiopathie diabétique, qui correspond à une atteinte des petits vaisseaux sanguins de l’organisme.

La macroangiopathie diabétique

Dans le cas du diabète, les gros vaisseaux sanguins peuvent également être atteints, une complication appelée macroangiopathie diabétique. Celle-ci peut conduire à des maladies cardiovasculaires, l’infarctus du myocarde étant l’une des principales conséquences de cette macroangiopathie.

La neuropathie et le pied diabétique

Le diabète peut également affecter le système nerveux périphérique, conduisant à une neuropathie diabétique. Celle-ci se caractérise par une perte de sensibilité aux extrémités, en particulier les pieds. Les personnes atteintes de diabète et de neuropathie sont particulièrement à risque de développer des ulcères du pied, qui peuvent nécessiter une amputation en cas de complications.

Les maladies parodontales

Enfin, les maladies parodontales, c’est-à-dire des infections des structures de soutien des dents, sont plus fréquentes chez les patients diabétiques. Ceci est principalement dû aux modifications des vaisseaux sanguins, de la réponse du système immunitaire, ainsi que de la flore buccale chez les personnes atteintes de diabète.

Quels sont les traitements disponibles ?

Les anti-diabétiques oraux

Le choix des traitements du diabète dépend du type de diabète et du niveau de contrôle de l’hyperglycémie. Dans le cas du diabète de type 2, les premières étapes du traitement impliquent généralement une modification du mode de vie, notamment une alimentation saine et une activité physique régulière. Si ces mesures ne sont pas suffisantes pour contrôler la glycémie, des médicaments anti-diabétiques oraux peuvent être prescrits. Ces médicaments agissent de différentes façons pour abaisser la concentration de glucose sanguin.

L’insulinothérapie

Pour les personnes atteintes de diabète de type 1, le traitement nécessite un apport exogène d’insuline, car le pancréas n’en produit pas. Ce type de traitement est aussi appelé insulinothérapie. L’insuline est généralement administrée par injection, soit par seringue, soit par pompe à insuline. Il existe différents types d’insuline : rapide, intermédiaire et lente, dont le choix dépend des besoins spécifiques du patient.

La greffe d’îlots de Langerhans du pancréas

Une autre option thérapeutique, souvent réservée aux cas de diabète les plus sévères, est la greffe d’îlots de Langerhans. Cette procédure consiste à greffer des cellules provenant d’un donneur compatibles capables de produire de l’insuline. Bien que cette intervention puisse permettre à certains patients de retrouver une indépendance à l’insuline, elle reste une option de dernier recours en raison des risques associés aux opérations de transplantation et à l’immunosuppression ultérieure nécessaire.

Vos questions

À partir de quel taux de glycémie est-on diabétique ?

La glycémie à jeun, c’est-à-dire la concentration en glucose dans le sang après au moins huit heures sans manger, est normalement inférieure à 1,10 g/L. On parle de diabète lorsque la glycémie à jeun est supérieure à 1,26 g/L lors de deux dosages successifs ou de 2 g/L à n’importe quel moment de la journée.

Les signes d’un diabète peuvent inclure une soif intense, des mictions fréquentes, une fatigue importante et non justifiée, une faim irrépressible, une perte de poids inexpliquée, des infections à répétition et des plaies qui cicatrisent mal.

Le diagnostic de diabète est généralement confirmé par une prise de sang après un jeûne de huit heures, voire un test d’hyperglycémie provoquée par voie orale. Si vous présentez des signes de diabète, il est essentiel de consulter un professionnel de santé.

Devenir diabétique dépend de plusieurs facteurs, notamment génétiques, environnementaux et de mode de vie. Par exemple, si vous êtes en surpoids ou obèse, si votre alimentation est trop riche en sucre, si vous ne faites pas suffisamment d’exercice physique, ou si vous avez des antécédents familiaux de diabète, vous êtes plus à risque de développer un diabète de type 2.

Les personnes atteintes de diabète doivent éviter les aliments riches en sucres simples, tels que les sucreries, les sodas et autres boissons sucrées, ainsi que les aliments transformés riches en graisses saturées et en sel. Il est préférable de privilégier une alimentation saine et équilibrée, riche en fibres, en légumes, en fruits et en protéines maigres. Les besoins spécifiques peuvent varier selon le type de diabète, le traitement et l’état de santé global, il est donc important de consulter un nutritionniste ou un diététicien spécialisé dans le diabète.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 4 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.