Bientôt disponible surDoctolib

La neuropathie diabétique

Qu’est-ce que la neuropathie diabétique ?

La neuropathie diabétique est une complication fréquente et sévère du diabète, qui survient lorsque les niveaux élevés de sucre dans le sang (hyperglycémie) endommagent les nerfs. Cette pathologie peut affecter diverses parties du corps, mais elle touche principalement les nerfs des membres inférieurs et du système nerveux autonome. Environ 50 % des patients diabétiques développeront une neuropathie après 25 ans de maladie, avec une prévalence variant entre 8 % et 60 % selon les études.

Le système nerveux humain est un réseau complexe constitué du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs périphériques. Il est divisé en trois grandes parties : le système nerveux autonome, qui contrôle les fonctions involontaires comme le fonctionnement des viscères et la digestion ; le système sensoriel, qui transmet les messages au cerveau concernant les sensations de toucher, de chaleur, de froid et de douleur ; et le système moteur, qui envoie des messages aux muscles pour permettre les mouvements volontaires des muscles.

Quels sont les symptômes de la neuropathie diabétique ?

Les symptômes de la neuropathie diabétique varient considérablement en fonction des nerfs affectés. Ils peuvent inclure :

  • Douleur : Sensations douloureuses dans différentes parties du corps, souvent exacerbées la nuit. Les patients peuvent ressentir des brûlures, des élancements ou des picotements.
  • Engourdissement et perte de sensibilité : Perte de sensation au niveau des pieds et des mains, pouvant mener à des blessures non ressenties. Parfois, il peut être imperceptible le sentiment de douleur ou de toucher léger.
  • Faiblesse musculaire : Crampes, spasmes et faiblesse des muscles.
  • Hypotension orthostatique : Chute de la tension artérielle lors du passage de la position assise ou couchée à debout, pouvant provoquer des sensations de vertige.
  • Troubles digestifs : Constipation, diarrhée, gastroparésie (ralentissement de la digestion), et reflux gastro-œsophagien.
  • Troubles urinaires : Infections urinaires fréquentes, vessie hyperactive, ou incapacité à vider complètement la vessie.
  • Dysfonction sexuelle : Troubles de l’érection chez l’homme et douleurs lors des relations sexuelles chez la femme.
  • Accélération du rythme cardiaque : Battements cardiaques rapides même au repos.
  • Transpiration excessive : Modifications de la transpiration, notamment une transpiration excessive ou une absence de transpiration.

Ces symptômes peuvent être plus ou moins sévères et varier d’un patient à un autre.

Quels sont les différents types de neuropathies liées au diabète ?

La neuropathie périphérique

La neuropathie périphérique est la forme la plus courante de neuropathie diabétique. Elle affecte principalement les nerfs des membres inférieurs, y compris les pieds et les jambes. Les symptômes incluent des douleurs, des engourdissements, des picotements et une faiblesse musculaire. Les patients peuvent également éprouver une perte de sensibilité qui augmente le risque de blessures et d’infections. Elle peut parfois s’accompagner de modifications de la peau, comme une sécheresse accrue ou des ulcères.

La neuropathie autonome

La neuropathie autonome affecte les nerfs qui contrôlent les organes du corps comme le cœur, l’appareil digestif, la vessie et les organes génitaux. Les symptômes varient en fonction des nerfs touchés et peuvent inclure une hypotension orthostatique, des troubles digestifs, des dysfonctionnements urinaires et des problèmes d’activité sexuelle.

La mononeuropathie multiple

La mononeuropathie multiple se caractérise par des atteintes simultanées de plusieurs nerfs individuels dans différentes parties du corps. Elle peut entraîner des douleurs soudaines et sévères, des faiblesses musculaires et des problèmes sensoriels.

Quelle est la cause de la neuropathie périphérique diabétique ?

Les causes de la neuropathie périphérique diabétique sont multiples et incluent principalement :

  1. Hyperglycémie : Les niveaux élevés de sucre dans le sang entraînent des modifications chimiques dans l’organisme, endommageant les nerfs et les vaisseaux sanguins.
  2. Rétrécissement des vaisseaux sanguins : La circulation sanguine réduite limite l’apport en oxygène et en nutriments aux nerfs. Cela peut inclure les artères du cœur qui sont vitales pour la circulation générale.
  3. Réponse immunitaire : Une attaque auto-immune contre la myéline, la gaine protectrice des nerfs, peut également contribuer à l’endommagement nerveux.
  4. Facteurs de risque : Incluent un contrôle glycémique insuffisant, l’hypertension artérielle, un taux élevé de triglycérides, le tabagisme, l’obésité et la consommation excessive d’alcool.

Comment diagnostiquer la neuropathie des membres inférieurs ?

Le diagnostic de la neuropathie des membres inférieurs repose sur plusieurs étapes :

  1. Examen clinique : Votre médecin recherchera des signes de perte de sensibilité, d’engourdissement et de douleurs. Il peut utiliser des instruments comme un monofilament pour tester la sensibilité tactile.
  2. Inspection visuelle : Cela inclut l’examen des pieds pour détecter des infections, des ulcères, une sécheresse de la peau, des veines distendues, et des déformations ou lésions cutanées. Une pédicure-podologue peut également jouer un rôle crucial dans le soin et la prévention des complications au niveau des pieds.
  3. Exclusion de l’artériopathie oblitérante : Par l’examen des pouls périphériques et la mesure de l’index de pression cheville-bras.

Quels sont les examens à réaliser en cas de neuropathie diabétique ?

Le test au monofilament

Le test au monofilament est une méthode simple et efficace pour diagnostiquer la perte de sensibilité au niveau des pieds. Un petit fil de nylon est appliqué sur différentes zones du pied pour évaluer la capacité du patient à ressentir le toucher.

Le Sudoscan

Le Sudoscan est un test non invasif qui mesure la fonction des glandes sudoripares. Ce test est particulièrement utile pour évaluer la neuropathie autonome, car ces glandes sont souvent affectées.

L’échographie Doppler des membres inférieurs

L’échographie Doppler est utilisée pour évaluer la circulation sanguine dans les membres inférieurs. Elle aide à exclure une artériopathie oblitérante et à évaluer la santé des vaisseaux sanguins.

Quel est le traitement de la polyneuropathie diabétique ?

Le traitement de la polyneuropathie diabétique vise principalement à soulager les symptômes et à ralentir la progression de la maladie. Les approches incluent :

  1. Contrôle glycémique : Maintenir un équilibre glycémique optimal est crucial pour prévenir l’aggravation des symptômes. C’est la meilleure façon de ralentir la progression de la maladie.
  2. Médicaments : Des analgésiques, des anticonvulsivants et des antidépresseurs peuvent être prescrits pour gérer la douleur neuropathique.
  3. Soins des pieds : Inspection régulière et port de chaussures orthopédiques pour prévenir les blessures. Un pédicure-podologue peut également aider à maintenir la santé des pieds.
  4. Physiothérapie : Peut aider à renforcer les muscles et à améliorer la mobilité.
  5. Arrêt du tabac : Le tabagisme aggrave les symptômes et doit être évité.

Quelles sont les complications de la polynévrite diabétique ?

Les complications de la polynévrite diabétique peuvent être graves et incluent :

  1. Infections : Les ulcères et les infections des pieds sont courants en raison de la perte de sensation et de la mauvaise circulation sanguine.
  2. Amputations : Les lésions graves non traitées peuvent mener à des amputations.
  3. Autonomie réduite : La perte de sensation et la faiblesse musculaire peuvent conduire à une mobilité réduite et augmenter le risque de chutes.

Quelle est l’évolution de la maladie neuropathique ?

La neuropathie diabétique tend à progresser avec le temps et peut devenir invalidante sans une prise en charge adaptée. Cependant, un bon contrôle glycémique et des soins réguliers peuvent ralentir cette progression et améliorer la qualité de vie des patients. La polyneuropathie diabétique symétrique est une forme fréquente et chronique de la maladie, impliquant généralement une atteinte bilatérale et symétrique des nerfs.

Vos questions

Est-ce que la neuropathie diabétique se soigne ?

Il n’existe pas de cure pour la neuropathie diabétique, mais les symptômes peuvent être gérés et l’évolution de la maladie peut être ralentie grâce à un bon contrôle glycémique et des traitements appropriés.

Les symptômes de la neuropathie incluent des douleurs, des engourdissements, des picotements, et une perte de sensibilité, principalement dans les pieds et les mains. Un diagnostic médical est nécessaire pour confirmer la présence de neuropathie.

La neuropathie diabétique ne se guérit pas, mais les symptômes peuvent être gérés efficacement avec des médicaments, des soins des pieds, et une gestion optimale de la glycémie.

Oui, il est possible de travailler avec une neuropathie, mais cela dépend de la sévérité des symptômes. Des ajustements au travail peuvent être nécessaires pour accommoder les limitations physiques.

La détection de la neuropathie diabétique implique un examen clinique, des tests de sensibilité comme le test au monofilament, et des examens complémentaires comme le Sudoscan.

Les douleurs provoquées par le diabète incluent des sensations de brûlure, des élancements, et des picotements, souvent exacerbées la nuit. Ces douleurs sont souvent décrites comme des élancements intenses ou des sensations de brûlure.

Les principaux facteurs de risque de la neuropathie diabétique incluent une glycémie constamment élevée, un taux élevé de triglycérides dans le sang, une pression sanguine élevée, un surplus de poids et le tabagisme. Ces conditions augmentent la probabilité d’endommager les nerfs et les vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner la neuropathie.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 6 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.