Bientôt disponible surDoctolib
logo diabet'

L'examen clinique du diabétique

Quel est l’intérêt de l’examen clinique du patient diabétique ?

L’examen clinique d’un patient diabétique est une étape cruciale dans la prise en charge de cette pathologie chronique. Il permet une évaluation approfondie de l’état de santé global du patient, tout en détectant les complications potentielles et en adaptant le traitement en conséquence.

Évaluation de la santé générale

L’examen clinique permet d’évaluer l’état de santé général du patient, notamment en mesurant des paramètres tels que le poids, l’indice de masse corporelle (IMC), la tension artérielle, et la fréquence cardiaque. Ces mesures sont essentielles pour identifier des facteurs de risque supplémentaires comme l’hypertension et l’obésité, qui peuvent aggraver le diabète. En outre, le suivi de la fréquence cardiaque et du rythme cardiaque peut aider à détecter d’autres comorbidités associées.

Recherche de comorbidités

Les patients diabétiques sont souvent sujets à des pathologies associées telles que l’hypertension artérielle, l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs, l’atteinte des artères, et l’ischémie myocardique silencieuse. Un examen clinique rigoureux permet de dépister ces conditions précocement, ce qui est vital pour prévenir les complications graves. Par exemple, la claudication intermittente est un signe clinique important à rechercher, car elle peut indiquer une artériopathie oblitérante des membres inférieurs.

Suivi et adaptation du traitement

Le suivi régulier grâce à des examens cliniques fréquents permet de surveiller l’évolution du diabète et d’adapter le traitement en fonction des besoins spécifiques du patient. Ce suivi inclut non seulement les ajustements médicaux mais aussi des conseils sur les mesures hygiéno-diététiques, l’activité physique, et la gestion du poids. Les consultations régulières sont essentielles pour maintenir un contrôle optimal de la maladie et prévenir les complications du diabète.

Peut-on diagnostiquer le diabète avec un examen médical ?

Bien que l’examen médical soit essentiel pour la prise en charge globale du patient diabétique, il ne suffit pas à poser un diagnostic de diabète. Le diagnostic repose principalement sur des tests biologiques spécifiques.

Tests biologiques essentiels

  1. Glycémie à jeun : Une glycémie à jeun normale se situe entre 0,9 et 1,10 g/L. Un taux ≥ 1,26 g/L à deux reprises confirme le diagnostic de diabète.
  2. Hémoglobine glyquée (HbA1c) : Ce test sanguin mesure la moyenne des glycémies sur une longue période. Une valeur normale est de 6%. Un taux supérieur ou égal à 6,5% indique un diabète. Le dosage de l’hémoglobine glyquée est donc un outil crucial pour le dépistage du diabète.
  3. Test de tolérance au glucose oral (HGPO) : Utilisé pour confirmer un prédiabète ou un diabète chez les patients avec une glycémie à jeun limite.

Importance d’un diagnostic précis

Un diagnostic précis permet une prise en charge adaptée et précoce, réduisant ainsi le risque de complications graves à long terme telles que la neuropathie, la néphropathie, et la rétinopathie. Le coût et les conséquences élevés des complications du diabète justifie l’importance d’un diagnostic précoce et précis.

Quels sont les symptômes et signes à rechercher ?

Les symptômes du diabète peuvent varier selon le type de diabète (type 1 ou type 2) et la durée de la maladie. Cependant, certains symptômes sont communs et doivent être recherchés systématiquement.

Symptômes communs

  1. Polyurie : Mictions fréquentes.
  2. Polydipsie : Soif excessive.
  3. Polyphagie : Faim excessive.
  4. Fatigue : Sensation constante de fatigue.
  5. Vision floue : Difficulté à voir clairement. La vision trouble est un symptôme fréquent du diabète.

Signes cliniques importants

  1. Hypertension artérielle : Fréquente chez les patients atteints de diabète.
  2. Surpoids ou obésité : Un IMC ≥ 25 kg/m² est courant chez les patients atteints de diabète de type 2.
  3. Troubles de la sensibilité périphérique : Détectés par des tests neurologiques comme le monofilament Nylon. Le test au monofilament est essentiel pour évaluer la perte de sensibilité.
  4. Perte de Sensibilité : Souvent observée aux membres inférieurs due à une neuropathie périphérique.
  5. Abolition des réflexes ostéotendineux aux membres inférieurs : Indicateur d’une neuropathie avancée.

Quel bilan clinique initial réaliser en cas de diagnostic de diabète ?

Lorsqu’un diagnostic de diabète est posé, il est crucial d’effectuer un bilan clinique initial complet pour évaluer l’état général du patient et identifier toute complication ou comorbidité.

Prise initiale des paramètres vitaux

  1. Tension Artérielle : Évaluation pour détecter une hypertension artérielle associée.
  2. Poids et Taille : Calcul de l’IMC pour évaluer le statut pondéral.
  3. Tours de Taille et Hanches : Mesure pour déterminer le type de distribution graisseuse corporelle (androïde ou gynoïde).

Glycémie et tests sanguins

  1. Glycémie à Jeun : Pour confirmer le diagnostic et établir une ligne de base.
  2. Hémoglobine Glyquée (HbA1c) : Évaluation initiale du contrôle glycémique sur plusieurs mois précédents.
  3. Profil Lipidique : Dosage du cholestérol total, LDL-cholestérol, HDL-cholestérol et triglycérides pour évaluer le risque cardiovasculaire.
  4. Fonction Rénale : Créatinine sérique et microalbuminurie pour détecter une néphropathie débutante.

Examen ophtalmologique

Un examen ophtalmologique complet, incluant un fond d’œil, est nécessaire pour dépister une rétinopathie diabétique avant toute amélioration significative de la glycémie afin d’éviter une aggravation transitoire mais sévère des lésions rétiniennes.

Quel examen clinique réaliser pour le suivi du diabétique ?

Le suivi régulier des patients diabétiques est essentiel pour prévenir les complications et adapter continuellement le traitement en fonction des besoins individuels.

Examens à chaque consultation

  1. Mesure de la Pression Artérielle (PA) : Pour surveiller l’hypertension.
  2. Contrôle du Poids et Calcul de l’IMC : Pour évaluer les changements pondéraux.
  3. Auscultation Cardiovasculaire : Pour détecter des souffles cardiaques ou vasculaires.
  4. Examen Neurologique : Recherche des signes neuropathiques tels que perte de sensibilité ou abolition des réflexes ostéotendineux.

Examens complémentaires périodiques

  1. Électrocardiogramme (ECG) : Réalisé tous les 3 ans ou plus fréquemment si nécessaire pour détecter une ischémie myocardique silencieuse. L’épreuve d’effort peut être nécessaire pour évaluer les risques cardiovasculaires chez certains patients.
  2. Examen ophtalmologique annuel : Pour surveiller la rétinopathie diabétique.
  3. Bilan lipidique annuel : Pour monitorer les lipides sanguins.
  4. Créatininémie annuelle: Pour évaluer la fonction rénale.

Quelle est l’importance de l’examen du pied diabétique ?

L’examen du pied chez un patient diabétique revêt une importance capitale dans la prévention des complications graves telles que les ulcères, infections, et amputations.

Prévention des complications

L’examen minutieux des pieds permet d’identifier précocement les signes d’infection ou d’ulcération qui pourraient évoluer vers des complications sévères nécessitant parfois une amputation. Les abcès dentaires peuvent également être une source d’infection importante chez les patients diabétiques.

Évaluation neurologique

La recherche systématique des troubles sensitifs (perte de sensibilité tactile, thermique ou vibratoire) permet d’anticiper les risques traumatiques liés aux pertes sensitives périphériques souvent observées chez ces patients. Cet examen inclut également l’évaluation de la force musculaire et de la position des orteils pour détecter des déformations potentielles.

Conseils pratiques

Les patients reçoivent également des recommandations sur les soins quotidiens des pieds, l’utilisation adéquate des chaussures adaptées, ainsi que sur l’importance d’une bonne hygiène pour prévenir toute complication. La table d’examen doit être utilisée pour un examen complet des pieds.

Quelles sont les autres analyses à effectuer dans le cadre du suivi ?

Le suivi optimal d’un patient diabétique nécessite plusieurs analyses complémentaires régulières afin d’évaluer intégralement leur état métabolique et organique.

Tests biologiques réguliers

Des tests réguliers tels que la glycémie capillaire quotidienne auto-mesurée par le patient lui-même permettent un suivi étroit du contrôle glycémique au quotidien. Les taux d’HbA1c mesurés tous les trois mois donnent une vue d’ensemble plus globale sur plusieurs mois.

Examens ophtalmologiques périodiques

Les examens ophtalmologiques réguliers permettent non seulement la surveillance continue mais surtout interviennent dans la prévention active contre toute progression éventuelle vers une cécité irréversible due notamment aux rétinopathies mal contrôlées.

Examens cardiovasculaires

Des examens cardiovasculaires périodiques telles qu’un électrocardiogramme (ECG) permettent notamment de détecter précocement une ischémie myocardique silencieuse particulièrement fréquente chez les patients diabétiques. Ces évaluations sont essentielles pour minimiser les risques de maladie cardiovasculaire, une complication fréquente du diabète.

Vos questions

Comment poser un diagnostic de diabète ?

Le diagnostic se fonde sur plusieurs critères biologiques bien définis :

  • Une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1,26 g/L confirmée lors de deux prélèvements successifs distincts.
  • Un taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) supérieur ou égal à 6,5%.
  • Un test de tolérance orale au glucose (OGTT) révélant, après absorption d’une solution glucosée, une concentration plasmatique supérieure ou égale au seuil critique diagnostique.

Pour déterminer si vous êtes atteint(e) par cette pathologie spécifique, nous recommandons fortement la réalisation de plusieurs tests spécifiques incluant :

  • Dosage glycémique réalisé à l’état de jeûne strict (minimum huit heures précédant le prélèvement).
  • Test de tolérance orale au glucose consistant en l’absorption d’une solution contenant une quantité précise et standardisée de glucides, suivie de mesures régulières des concentrations plasmatiques effectuées à intervalles réguliers post-prandiaux.
  • Dosage de l’hémoglobine glyquée permettant d’obtenir une indication précise globale des niveaux moyens observés durant les trois mois précédents.

La surveillance régulière constitue un élément clé de la gestion efficace à long terme de cette maladie chronique complexe nécessitant une approche multidisciplinaire intégrant divers intervenants spécialisés dans chaque domaine particulier :

  • Contrôle régulier des glycémies capillaires auto-mesurées quotidiennement à domicile.
  • Dosages périodiques d’HbA1c réalisés à des fréquences trimestrielles permettant des évaluations longitudinales précises des niveaux moyens observés sur les trois mois précédents.
  • Bilans lipidiques annuels comprenant notamment des dosages de cholestérol total, des fractions spécifiques LDL et HDL ainsi que des triglycérides, nécessaires à l’évaluation précise des risques cardiovasculaires associés souvent majoritairement présents dans la population spécifique étudiée.

Certains symptômes typiques doivent attirer votre attention et inciter à consulter rapidement un professionnel de santé compétent capable de prescrire une série d’examens complémentaires nécessaires pour poser un diagnostic précis incluant notamment :

  • Polyurie : mictions fréquentes et volumineuses souvent gênantes au quotidien.
  • Polydipsie : soif excessive persistante parfois difficilement contrôlable pouvant occasionner une ingestion de quantités liquidiennes excessives.
  • Polyphagie : faim excessive incontrôlable induisant une prise alimentaire augmentée significativement.
  • Fatigue chronique généralisée associée à de multiples perturbations métaboliques.
  • Vision floue altérée due à des modifications des structures anatomiques intraoculaires.
Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 10 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.