Bientôt disponible surDoctolib

Les maladies cérébrovasculaires

Qu’est-ce qu’un accident vasculaire cérébral (AVC) ?

Un accident vasculaire cérébral (AVC) est une interruption soudaine de l’apport sanguin à une partie du cerveau, entraînant des dommages aux tissus cérébraux. Cette interruption peut être causée par une obstruction ou une rupture des vaisseaux sanguins. Les conséquences d’un AVC varient en fonction de la zone du cerveau affectée et de la rapidité de la prise en charge. Les signes communs incluent une faiblesse soudaine d’un côté du corps, des troubles de la parole, des problèmes de vision et une perte de coordination.

Quels sont les différents types d’AVC ?

Il existe deux principaux types d’AVC : l’AVC ischémique et l’AVC hémorragique.

L’AVC ischémique

L’AVC ischémique est le type le plus courant, représentant environ 80% des cas. Il survient lorsque l’apport sanguin au cerveau est bloqué par un caillot de sang ou une plaque d’athérome. Les causes courantes incluent l’athérosclérose (durcissement des artères), l’embolie (caillot de sang provenant d’une autre partie du corps) et la sténose artérielle (rétrécissement des artères).

Facteurs de risque :

  • Hypertension artérielle
  • Diabète
  • Dyslipidémie (taux élevé de cholestérol)
  • Fibrillation auriculaire
  • Tabagisme
  • Sédentarité

Les personnes diabétiques doivent surveiller régulièrement leur taux de sucre pour prévenir le risque d’AVC ischémique.

Traitement :

  • Thrombolyse : Utilisation de médicaments pour dissoudre le caillot, idéalement administrée dans les 3 à 4 heures suivant le début des symptômes.
  • Anticoagulants et antiagrégants plaquettaires : Prévenir la formation de nouveaux caillots.
  • Angioplastie et stents : Techniques pour rétablir la circulation sanguine dans les artères obstruées.

L’AVC hémorragique

L’AVC hémorragique est moins fréquent mais souvent plus grave. Il résulte de la rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau, entraînant une hémorragie. Cette rupture peut être due à une hypertension artérielle incontrôlée, des malformations vasculaires ou des anévrismes.

Facteurs de risque :

  • Hypertension artérielle
  • Malformations artérioveineuses
  • Anévrismes
  • Troubles de la coagulation

Traitement :

  • Contrôle de la pression artérielle : Réduire le risque de saignement supplémentaire.
  • Intervention chirurgicale : Parfois nécessaire pour arrêter le saignement et réduire la pression intracrânienne.
  • Soins intensifs : Surveillance continue et gestion des complications.

Pourquoi l’AVC est une complication fréquente du diabète ?

Le diabète est un facteur de risque majeur pour les maladies cardiovasculaires, y compris les AVC. Les patients diabétiques ont un risque accru d’AVC en raison de plusieurs mécanismes physiopathologiques.

  1. Hyperglycémie chronique : L’excès de glucose dans le sang endommage les vaisseaux sanguins, favorisant l’athérosclérose et la formation de plaques.
  2. Microangiopathie et macroangiopathie : Le diabète affecte à la fois les petits et les grands vaisseaux sanguins, réduisant leur élasticité et augmentant le risque de blocage.
  3. Dyslipidémie : Les patients diabétiques ont souvent des taux élevés de cholestérol LDL (mauvais cholestérol) et des triglycérides, ce qui contribue à la formation de plaques athéroscléreuses.
  4. Inflammation et stress oxydatif : Le diabète augmente les niveaux de substances inflammatoires et de radicaux libres, endommageant les vaisseaux sanguins.

Le diabète de type 1 et le diabète de type 2 augmentent tous deux le risque de complications cardiovasculaires, y compris les AVC.

Quel est le lien entre diabète et infarctus cérébral ?

Le diabète multiplie le risque de survenue d’un infarctus cérébral, qui est une forme d’AVC ischémique. Plusieurs études ont montré que les patients diabétiques ont un risque accru de 1,5 à 3 fois plus élevé de développer un AVC ischémique par rapport aux non-diabétiques. Les mécanismes sous-jacents comprennent :

  1. Hyperglycémie : Favorise la formation de plaques d’athérome et de caillots.
  2. Dysfonction endothéliale : L’endothélium des vaisseaux sanguins est endommagé, réduisant sa capacité à réguler la circulation sanguine.
  3. Inflammation chronique : Augmente la susceptibilité aux infections et aux maladies cardiovasculaires.

L’infarctus lacunaire, une forme d’infarctus cérébral, est également plus fréquent chez les personnes atteintes de diabète.

Comment prendre en charge l’AVC chez un diabétique ?

La prise en charge de l’AVC chez un patient diabétique nécessite une approche multidisciplinaire et individualisée.

Thrombolyse et revascularisation

  • Thrombolyse : L’administration rapide de thrombolytiques peut dissoudre le caillot responsable de l’AVC ischémique. Ce traitement est plus efficace s’il est administré dans les 3 à 4 heures suivant l’apparition des symptômes.
  • Angioplastie et stents : Techniques pour rétablir la circulation dans les artères obstruées.

Contrôle glycémique

  • Surveillance étroite de la glycémie : Éviter les fluctuations importantes de la glycémie pour prévenir les complications.
  • Ajustement des traitements antidiabétiques : Utilisation d’insuline ou de médicaments oraux pour maintenir la glycémie dans les valeurs cibles.

Un contrôle régulier de la glycémie à jeun est essentiel pour prévenir les complications après un AVC.

Suivi et réadaptation

  • Rééducation fonctionnelle : Kinésithérapie et orthophonie pour récupérer les fonctions perdues.
  • Suivi médical régulier : Contrôle des facteurs de risque cardiovasculaires (hypertension, dyslipidémie).

Quelles sont les complications après un AVC ?

Les complications post-AVC peuvent être variées et dépendent de la gravité de l’événement initial.

  1. Déficits neurologiques : Paralysie, troubles de la parole, perte de vision.
  2. Complications métaboliques : Déséquilibres glycémiques, infections.
  3. Risque de récidive : Augmenté chez les patients diabétiques.
  4. Déclin cognitif : Risque accru de démence vasculaire.

Les personnes diabétiques doivent être particulièrement vigilantes quant aux complications métaboliques après un AVC.

Quelle est la prévention de l’AVC à réaliser chez le diabétique ?

La prévention de l’AVC chez les patients diabétiques repose sur la gestion rigoureuse des facteurs de risque.

  1. Contrôle de la pression artérielle : Maintenir la pression artérielle en dessous de 130/80 mmHg.
  2. Surveillance glycémique : HbA1c tous les 3 mois, suivi de la créatinine, kaliémie, constantes lipidiques, et microalbuminurie.
  3. Mode de vie sain : Alimentation équilibrée, exercice régulier, arrêt du tabac.
  4. Médication prophylactique : Antihypertenseurs, statines, anticoagulants.

Quels sont les autres risques du diabète ?

Outre les AVC, le diabète augmente le risque de plusieurs autres complications graves.

  1. Complications cardiovasculaires : Insuffisance coronarienne, artériopathie oblitérante des membres inférieurs.
  2. Complications bucco-dentaires : Gingivite, parodontite.
  3. Complications podologiques : Mal perforant plantaire, ulcérations, risques d’amputation.
  4. Surmortalité : Risque multiplié par 2 à 3 pour les maladies cardiovasculaires.

Le diabète est une maladie chronique qui nécessite une gestion continue pour prévenir les complications.

Vos questions

Quelles sont les complications liées au diabète ?

Les complications liées au diabète incluent des problèmes cardiovasculaires tels que l’insuffisance coronarienne et les AVC, des complications bucco-dentaires comme la gingivite et la parodontite, des complications podologiques telles que le mal perforant plantaire et les ulcérations, ainsi qu’une surmortalité accrue due aux maladies cardiovasculaires.

Les principaux facteurs favorisant la survenue d’un AVC incluent l’hypertension artérielle, l’hyperglycémie chronique, la dyslipidémie, le tabagisme et la sédentarité. Ces facteurs augmentent le risque de formation de plaques athéroscléreuses et de caillots sanguins.

La surveillance de la glycémie après un AVC est cruciale pour éviter les complications métaboliques. Une hyperglycémie peut aggraver les lésions cérébrales et compromettre le rétablissement. Un bon contrôle glycémique est associé à de meilleurs résultats fonctionnels et à une réduction du risque de récidive.

Les principales maladies provoquant un AVC incluent l’hypertension artérielle, le diabète, les maladies cardiaques (telles que la fibrillation auriculaire et l’insuffisance cardiaque) et la dyslipidémie. Ces pathologies favorisent la formation de plaques athéroscléreuses et de caillots sanguins.

En cas d’hypoglycémie après un AVC, il est essentiel de surveiller étroitement la glycémie pour éviter une hypoglycémie sévère qui pourrait aggraver l’état neurologique du patient. Il est recommandé d’administrer rapidement du glucose ou du glucagon pour rétablir des niveaux glycémiques normaux.

En cas d’hyperglycémie après un AVC, il est crucial de contrôler rigoureusement la glycémie pour prévenir des dommages supplémentaires. Cela peut nécessiter un ajustement des doses d’insuline ou des médicaments hypoglycémiants. Une surveillance continue est nécessaire pour maintenir la glycémie dans des valeurs cibles.

Les cibles glycémiques pour les patients diabétiques ayant subi un AVC sont spécifiques pour prévenir les complications microvasculaires. L’objectif est de maintenir l’HbA1c ≤ 7,0 %. La glycémie à jeun ou préprandiale doit être de 4,0 à 7,0 mmol/L, et la glycémie postprandiale à deux heures doit être de 5,0 à 10,0 mmol/L. Si l’A1c cible n’est pas atteint avec une glycémie postprandiale de 5,0 à 10,0 mmol/L, il peut être nécessaire de viser 5,0 à 8,0 mmol/L.

Chez les patients diabétiques de type 2 ayant subi un AVC, il est recommandé d’envisager l’utilisation d’inhibiteurs du SGLT-2 ou d’agonistes des récepteurs du GLP-1 si les médicaments oraux usuels sont insuffisants. Ces agents peuvent aider à réduire les niveaux d’HbA1c et à améliorer les résultats cardiovasculaires.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 6 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.