Bientôt disponible surDoctolib
logo diabet'

Le diabète gestationnel

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel, souvent désigné sous le terme de diabète de grossesse, est un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ce type de diabète peut se manifester de deux manières : soit un diabète méconnu révélé chez la femme enceinte, soit un diabète développé uniquement durant la grossesse et disparaissant la plupart du temps après l’accouchement. Les changements hormonaux durant la grossesse conduisent à une augmentation du taux de sucre dans le sang, rendant la grossesse elle-même diabétogène.

Pourquoi faire un test de glycémie pour dépister le diabète gestationnel ?

Le dépistage du diabète gestationnel est essentiel pour prévenir les complications pour la mère et le fœtus. Un test de glycémie permet de détecter une hyperglycémie potentielle qui pourrait passer inaperçue. En France, la prévalence du diabète gestationnel a considérablement augmenté, passant de 3,8% en 2004 à 16,4% en 2021. Le dépistage précoce chez la femme enceinte, notamment par le test d’HGPO (Hyperglycémie provoquée par voie orale) à 75g de glucose entre la 24e et la 28e semaine d’aménorrhée, permet de mettre en place des mesures préventives et curatives adaptées.

Quels sont les symptômes du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel peut souvent être asymptomatique, ce qui rend son dépistage encore plus crucial. Cependant, certains symptômes peuvent alerter, tels que :

  • Soif intense.
  • Mictions fréquentes et abondantes.
  • Fatigue importante.
  • Malaise ou fatigue accrue.
  • Maux de tête.
  • Bouche sèche.

Il est important de consulter un médecin si ces symptômes apparaissent, car un diagnostic précoce peut aider à gérer efficacement la condition.

Que provoque le diabète pendant la grossesse ?

Le diabète pendant la grossesse peut provoquer diverses complications pour la mère et le bébé. Pour la mère, il peut entraîner une pré-éclampsie, une hypertension artérielle, un accouchement prématuré, ou encore une césarienne. Pour le bébé, les risques incluent la macrosomie, une détresse respiratoire, une hypoglycémie à la naissance, et un risque accru de surpoids ou de diabète de type 2 plus tard dans la vie. La gestion appropriée de la glycémie est essentielle pour minimiser ces risques.

Quelles sont les conséquences sur le bébé du diabète gestationnel ?

Les conséquences du diabète gestationnel sur le bébé sont multiples et peuvent inclure :

  • Macrosomie : Un poids de naissance supérieur à 4 kg, augmentant le risque de dystocie des épaules.
  • Détresse respiratoire : Difficultés respiratoires à la naissance.
  • Hypoglycémie : Un faible taux de sucre dans le sang à la naissance.
  • Risques à long terme : Surpoids ou diabète de type 2 durant l’enfance ou l’âge adulte.
  • Jaunisse : Hyperbilirubinémie nécessitant un traitement.
  • Carence en calcium : Hypocalcémie néonatale.
  • Blessures aux bras : Lors du passage des épaules pendant l’accouchement.

Ces complications soulignent l’importance d’un suivi médical rigoureux pendant la grossesse.

Quelles sont les causes du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est causé par une intolérance aux glucides, entraînant une hyperglycémie chronique. L’état d’insulinorésistance, qui s’aggrave progressivement durant la grossesse, en est le principal mécanisme. Les facteurs de risque incluent :

  • Antécédents personnels de diabète gestationnel.
  • Antécédents familiaux de diabète de type 2.
  • Obésité (IMC supérieur à 30).
  • Grossesse tardive (âge de plus de 35 ans).
  • Antécédents de macrosomie fœtale.
  • Prise régulière de médicaments à base de cortisone.
  • Syndrome des ovaires polykystiques.
  • Origines ethniques spécifiques (autochtones, latino-américaines, asiatiques, arabes ou africaines).

Comment s’organise le dépistage du diabète gestationnel ?

Le dépistage du diabète gestationnel est systématique et s’effectue en plusieurs étapes. Le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français recommande une approche basée sur les facteurs de risque :

  1. Test de glycémie à jeun au premier trimestre pour les femmes à risque.
  2. Test HGPO à 75g de glucose entre la 24e et la 28e semaine d’aménorrhée.
  3. Dépistage précoce vers la 12e semaine pour les femmes présentant des facteurs de risque élevés.

Le diagnostic est posé si une seule valeur de glycémie dépasse les seuils définis : 0,92g/L à jeun, 1,80g/L 1h après la charge orale, ou 1,53g/L 2h après.

Quel est le taux normal de la glycémie chez la femme enceinte ?

Le taux de glycémie normal chez la femme enceinte doit être surveillé avec attention. Les objectifs sont les suivants :

  • Glycémie ≤ 0,92g/L à jeun.
  • Glycémie ≤ 1,20g/L deux heures après le repas.

Ces seuils permettent de réduire les risques de complications et d’assurer une grossesse sereine.

Quels sont les traitements du diabète pendant la grossesse ?

Le traitement du diabète gestationnel repose sur plusieurs volets :

  1. Motivation de la patiente : Comprendre l’importance de la gestion glycémique.
  2. Autosurveillance glycémique : 4 à 6 fois par jour, avec des objectifs précis.
  3. Mesures hygiéno-diététiques : Régime alimentaire adapté et activité physique.
  4. Suivi pluridisciplinaire : Par des professionnels de santé tels que médecins généralistes, gynécologues, nutritionnistes, et diabétologues.
  5. Traitement par insuline : En cas d’échec des mesures hygiéno-diététiques, l’insuline rapide ou lente est utilisée.

Les antidiabétiques oraux sont contre-indiqués pendant la grossesse.

Quel est le régime à adopter en cas de diabète chez la femme enceinte ?

Un régime approprié est crucial pour gérer le diabète gestationnel. Les recommandations incluent :

  • Régime hypoglucidique.
  • Repas fractionnés : 3 repas principaux et 2 collations.
  • Calcul de la ration calorique adaptée.
  • Privilégier les fibres et les glucides complexes.
  • Consultation avec une nutritionniste pour ajuster les habitudes alimentaires.

Une alimentation équilibrée et une bonne hygiène de vie sont essentielles pour maintenir une glycémie stable.

Comment s’organise le suivi de la grossesse ?

Le suivi de la grossesse chez une femme atteinte de diabète gestationnel est plus rigoureux et inclut des examens supplémentaires :

  • Échographies supplémentaires : Pour surveiller la croissance fœtale.
  • Enregistrement du rythme cardiaque fœtal : Pour détecter d’éventuelles anomalies.
  • Recherche de protéines dans les urines : Pour dépister une pré-éclampsie.

Un suivi rapproché permet d’anticiper et de gérer les complications potentielles.

Pourquoi est-il important de consulter un médecin pour le diabète gestationnel ?

Consulter un médecin est essentiel pour un diagnostic précis et une prise en charge adaptée du diabète gestationnel. Un suivi médical rigoureux permet de :

  • Prévenir et gérer les complications pour la mère et le fœtus.
  • Mettre en place des mesures hygiéno-diététiques et des traitements adaptés.
  • Assurer un suivi post-grossesse pour surveiller le risque de développement de diabète de type 2.

Un professionnel de santé pourra vous fournir des conseils personnalisés et coordonner le suivi pluridisciplinaire nécessaire.

Vos questions

Quels aliments éviter en cas de diabète gestationnel ?

En cas de diabète gestationnel, il est recommandé d’éviter :

  • Les sucres rapides (boissons sucrées, pâtisseries).
  • Les glucides raffinés (pain blanc, pâtes blanches).
  • Les aliments riches en graisses saturées (fritures, viandes grasses).

Le diabète gestationnel peut avoir des conséquences graves s’il n’est pas géré correctement. Il augmente les risques de complications pour la mère et le bébé, mais une gestion appropriée permet de minimiser ces risques.

Le diabète de grossesse est causé par une intolérance au glucose due à l’insulinorésistance induite par les hormones de la grossesse. Les facteurs de risque incluent l’obésité, l’âge avancé, et les antécédents familiaux de diabète.

Le diabète gestationnel disparaît généralement après l’accouchement. Cependant, il augmente le risque de développer un diabète de type 2 plus tard dans la vie.

Pour éviter le diabète gestationnel, il est recommandé de maintenir un poids santé, d’adopter une alimentation équilibrée, et de rester physiquement active. Un suivi médical régulier est également essentiel pour dépister et gérer les risques.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 8 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.