Bientôt disponible surDoctolib
logo diabet'

L'examen ophtalmologique

Les différents examens

Fond d'œil

L’examen du fond d’œil est d’une importance cruciale pour surveiller l’état rétinien des patients diabétiques.

L’examen au biomicroscope permet de visualiser la chambre antérieure de l’œil.

La tomographie par cohérence optique permet une analyse fine des différentes structures oculaires.

L’angiographie à la fluorescéine permet une analyse extrêmement fine des vaisseaux rétiniens.

La rétinophotographie permet une analyse différée des images de la rétine prises en consultation.

L’examen du champ visuel permet de dépister des pathologies comme le glaucome, fréquemment associée au diabète.

La tonométrie permet la mesure de la pression intraoculaire (PIO) de manière simple et fiable.

Quel est l’intérêt d’un examen ophtalmologique en cas de diabète ?

Le diabète est une maladie chronique qui affecte la manière dont votre corps traite le glucose sanguin. Parmi les nombreuses complications associées à cette pathologie, les atteintes oculaires sont particulièrement préoccupantes, notamment la rétinopathie diabétique. Un examen ophtalmologique régulier est essentiel pour les patients diabétiques, car il permet de dépister précocement et de traiter efficacement les complications oculaires avant qu’elles n’entraînent une perte de vision irréversible.

Lors d’un examen ophtalmologique, l’ophtalmologue, utilise diverses techniques pour examiner en détail les structures internes de l’œil. Cela inclut l’évaluation de la rétine, du nerf optique et des vaisseaux sanguins, afin de détecter toute anomalie. Une détection précoce des complications permet d’intervenir rapidement et de prévenir la progression de la maladie.

Ainsi, un examen ophtalmologique ne se contente pas seulement de vérifier l’acuité visuelle mais joue un rôle crucial dans la préservation de votre vue, en détectant des affections graves comme la rétinopathie diabétique, le glaucome et la cataracte. Grâce à un examen complet, les patients peuvent recevoir une prescription médicale adaptée et entamer un traitement préventif pour protéger leur vision. Un dépistage régulier est particulièrement important car certaines complications oculaires liées au diabète peuvent être asymptomatiques dans les premiers stades.

Quelles sont les conséquences du diabète sur la vue ?

Le diabète peut avoir des conséquences graves sur la vue, en particulier à travers le développement de la rétinopathie diabétique. Cette pathologie résulte des dommages causés aux petits vaisseaux sanguins qui irriguent la rétine. Initialement asymptomatique, elle peut progresser silencieusement jusqu’à entraîner une perte significative ou même totale de la vision si elle n’est pas traitée à temps.

Les principaux effets du diabète sur la vision incluent :

  1. Rétinopathie diabétique : C’est la complication oculaire la plus fréquente du diabète. Elle peut provoquer un épaississement de la rétine centrale (œdème maculaire), des microanévrismes, des hémorragies et des néoformations vasculaires anormales.
  2. Cataracte : Les patients diabétiques sont plus susceptibles de développer une cataracte, qui est une opacification du cristallin entraînant une baisse progressive de la vision. Cette atteinte de la lentille peut nécessiter une intervention chirurgicale pour restaurer la vision.
  3. Glaucome : Cette pathologie se caractérise par une augmentation de la pression intraoculaire pouvant endommager le nerf optique et réduire le champ visuel.

Ces complications peuvent se manifester par une baisse progressive de l’acuité visuelle, un voile devant les yeux ou des douleurs oculaires. Un suivi régulier chez l’ophtalmologue est donc crucial pour dépister et traiter ces affections dès leur apparition. En outre, un bon équilibre glycémique et une surveillance régulière de l’hémoglobine glyquée sont nécessaires pour prévenir ces complications.

Pourquoi réaliser un suivi de la rétinopathie diabétique ?

La rétinopathie diabétique est une complication grave du diabète qui peut entraîner une cécité si elle n’est pas diagnostiquée et traitée à temps. Le suivi régulier permet :

  1. Dépistage précoce : Un suivi régulier permet de détecter les premiers signes de rétinopathie diabétique avant que les symptômes ne deviennent apparents.
  2. Prévention de la progression : En identifiant rapidement les anomalies, il est possible d’intervenir avec des traitements appropriés pour prévenir l’aggravation de la maladie.
  3. Protection visuelle : Une prise en charge rapide et adéquate aide à maintenir une bonne acuité visuelle et à éviter des complications graves telles que le décollement de rétine ou les hémorragies intraoculaires.
  4. Planification des traitements : Des examens réguliers permettent d’adapter le traitement en fonction du stade de la maladie et de surveiller son évolution.

En résumé, un suivi rigoureux chez un ophtalmologiste est indispensable pour protéger votre vision et améliorer votre qualité de vie en cas de diabète.

Quels sont les différents examens ophtalmologiques possibles ?

Le Fond d’œil

Le fond d’œil est un examen indispensable pour dépister les anomalies rétiniennes chez les patients atteints de diabète. Grâce à cet examen, l’ophtalmologiste peut observer directement l’intérieur de l’œil, notamment la rétine et ses vaisseaux sanguins. Pour réaliser cet examen, les pupilles doivent être dilatées à l’aide de gouttes spéciales, ce qui peut temporairement rendre difficile la conduite d’un véhicule après l’examen. Il est donc recommandé d’être accompagné ou d’utiliser les transports en commun ou un taxi le jour de l’examen. Les clichés permettent à l’ophtalmologue de suivre l’évolution de la rétine au fil du temps.

L’examen à la lampe à fente

L’examen à la lampe à fente permet d’examiner avec précision les structures antérieures et postérieures de l’œil sous fort grossissement. Associé souvent à un fond d’œil avec dilatation pupillaire, cet examen permet d’évaluer l’état du cristallin (recherchant notamment une cataracte), ainsi que celui du nerf optique et des vaisseaux rétiniens.

Tomographie par cohérence optique (OCT)

La Tomographie par Cohérence Optique (OCT) est une technique non invasive qui fournit des images détaillées des différentes couches rétiniennes. Cet examen est particulièrement utile pour évaluer l’œdème maculaire diabétique et autres modifications structurelles subtiles associées à la rétinopathie diabétique. Les images permettent une évaluation très fine des structures oculaires internes.

Angiographie à la fluorescéine

L’angiographie à la fluorescéine consiste à injecter un colorant fluorescent dans une veine du bras pour visualiser les vaisseaux sanguins rétiniens lors d’une photographie du fond d’œil. Cet examen permet d’identifier avec précision les zones ischémiques (manque d’oxygène), les fuites vasculaires et autres anomalies vasculaires liées au diabète.

La rétinophotographie

La rétinophotographie implique la prise de clichés numériques haute résolution du fond d’œil pour documenter et suivre l’évolution des modifications rétiniennes au fil du temps. Ces images sont transmises à l’ophtalmologiste pour interprétation. Cette technique est souvent utilisée comme un examen indolore pour le dépistage initial.

Le champ visuel

Le test du champ visuel évalue l’étendue et la sensibilité du champ visuel périphérique et central. Cet examen est crucial pour détecter des pertes visuelles périphériques dues au glaucome ou autres pathologies associées au diabète.

La tonométrie

La tonométrie mesure la pression intraoculaire afin de dépister le glaucome, une affection potentiellement grave chez les patients diabétiques. Une pression excessive peut endommager le nerf optique et entraîner une perte progressive du champ visuel. L’augmentation de la pression intraoculaire doit être surveillée régulièrement.

Quand réaliser le suivi ophtalmologique chez le diabétique ?

Il est essentiel que tous les patients atteints de diabète, qu’il s’agisse d’un diabète de type 1 ou 2, effectuent un examen ophtalmologique dès leur diagnostic initial pour évaluer leur état oculaire initial. Par ailleurs, certaines conditions comme une grossesse ou une intervention chirurgicale telle qu’une opération pour cataracte nécessitent également une attention particulière et des examens plus fréquents. Un dépistage régulier permet de prévenir les complications graves.

À quelle fréquence faut-il consulter un ophtalmologue ?

Il est généralement recommandé aux patients atteints de diabète d’effectuer un examen ophtalmologique annuel incluant un fond d’œil afin de dépister précocement toute complication liée au diabète. Pour certains patients présentant déjà des signes avancés ou ayant des facteurs aggravants tels que l’hypertension artérielle ou un mauvais contrôle glycémique (hémoglobine glyquée élevée), il peut être nécessaire d’augmenter cette fréquence sur recommandation du médecin spécialiste.

Vos questions

Comment détecter le diabète dans les yeux ?

Le dépistage du diabète dans les yeux se fait principalement par un examen complet incluant souvent un fond d’œil avec dilatation pupillaire. Cet examen permet à l’ophtalmologiste d’observer directement toutes les structures internes cruciales comme la rétine et ses vaisseaux sanguins, permettant ainsi d’identifier précocement toute atteinte liée au diabète. Un diagnostic précoce est essentiel pour éviter des complications graves.

Un examen complet commence généralement par une mesure initiale de votre acuité visuelle suivie par plusieurs techniques spécialisées comme le fond d’œil avec dilatation pupillaire pour observer minutieusement chaque partie arrière interne jusqu’au nerf optique; cela peut être complété par des techniques avancées telles que OCT ou angiographie fluorescéinique selon la nécessité clinique observée durant consultation initiale chez votre médecin spécialiste.

Des symptômes tels qu’une diminution progressive, un voile devant les yeux, ou des douleurs oculaires peuvent indiquer une complication du diabète. Un examen ophtalmologique est essentiel pour confirmer la présence de telles anomalies et prévenir leur progression. Une visite régulière chez l’ophtalmologiste permet de suivre l’évolution de la maladie et d’adapter le traitement en conséquence.

La rétinopathie diabétique est souvent asymptomatique, surtout à ses débuts, ce qui peut rendre son dépistage difficile sans un suivi ophtalmologique régulier. Les premiers signes incluent une gêne visuelle due à l’œdème rétinien, une baisse de la vision, un voile devant les yeux, et parfois des douleurs. En l’absence de traitement, ces symptômes peuvent évoluer vers des complications graves comme les hémorragies intraoculaires et le décollement de la rétine, pouvant entraîner une perte partielle ou totale de la vision. Si vous êtes diabétique et ressentez un ou plusieurs de ces symptômes, il est crucial de consulter un ophtalmologue rapidement.

Plusieurs facteurs augmentent le risque de développer une rétinopathie diabétique. L’hyperglycémie chronique, ou un mauvais contrôle de la glycémie, est le principal facteur de risque. D’autres facteurs incluent l’hypertension artérielle, la durée du diabète, le surpoids, la grossesse, et des antécédents de chirurgie de la cataracte. Une gestion rigoureuse de ces facteurs peut contribuer à prévenir ou à ralentir l’apparition de la rétinopathie diabétique. Il est donc essentiel de suivre les recommandations médicales concernant la gestion du diabète et des comorbidités associées.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 10 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.