Bientôt disponible surDoctolib

Le pied diabétique

Qu’est-ce que le pied diabétique ?

Le pied diabétique est une complication fréquente et sérieuse du diabète, résultant de lésions neurologiques (neuropathie périphérique) et vasculaires (artériopathie). Cette condition se caractérise par une diminution de la sensibilité des pieds, une mauvaise circulation sanguine, et une prédisposition accrue aux infections. En raison de ces facteurs, même de petites blessures peuvent évoluer en ulcérations sévères, voire en gangrène, nécessitant parfois une amputation. Le pied diabétique inclut également des déformations du pied, comme le pied de Charcot, et des anomalies cutanées telles que la sécheresse et les callosités. L’atteinte des nerfs et la diminution du diamètre des artères sont des facteurs aggravants.

Quels sont les symptômes du mal perforant plantaire ?

Le mal perforant plantaire est une ulcération indolore qui survient souvent chez les patients diabétiques en raison de la neuropathie périphérique. Les symptômes incluent :

  1. Ulcérations : Des plaies profondes apparaissent principalement sous les points d’appuis, comme la plante du pied.
  2. Hyperkératose : Formation de corne autour des zones de pression accrue.
  3. Saignements internes : Présence d’hématomes profonds.
  4. Infection secondaire : Rougeur, chaleur locale, et suppuration autour de l’ulcère.

Ces symptômes nécessitent une attention médicale immédiate pour éviter des complications graves. Il est important de surveiller régulièrement les pieds tous les jours pour détecter la présence d’anomalies.

Quelles sont les causes du pied diabétique ?

Le pied diabétique résulte de plusieurs facteurs interdépendants :

  1. Neuropathie périphérique : Les atteintes des nerfs diminuent la sensibilité, empêchant le patient de ressentir les douleurs et les blessures.
  2. Artériopathie : La mauvaise circulation sanguine réduit l’apport en oxygène et en nutriments, rendant la cicatrisation difficile.
  3. Hyperglycémie : Un taux de sucre élevé dans le sang favorise les infections et retarde la guérison.
  4. Facteurs comportementaux : Le port de chaussures inadaptées, une mauvaise hygiène des pieds et des ongles, et le tabagisme aggravent la situation. La marche pieds nus est également fortement déconseillée.

Ces causes combinées augmentent le risque de blessures et d’infections, transformant même une petite blessure en un problème majeur. L’apparition de plaies doit être surveillée de près.

Quelles sont les conséquences du pied diabétique ?

Les conséquences du pied diabétique peuvent être sévères et comprennent :

  1. Ulcérations chroniques : Les plaies qui ne cicatrisent pas peuvent s’infecter.
  2. Infections graves : Les infections peuvent se propager, entraînant une septicémie. Le risque d’infection est particulièrement élevé.
  3. Gangrène : La mort des tissus, souvent due à une mauvaise circulation sanguine, peut nécessiter une amputation. La destruction du tissu est une conséquence grave.
  4. Amputation : Environ 10% des diabétiques risquent une amputation, avec près de 10 000 cas annuels en France.

Ces conséquences soulignent l’importance d’une gestion proactive et d’une surveillance régulière des pieds chez les patients diabétiques.

Quels sont les différents grades de risque du pied diabétique ?

Les risques associés au pied diabétique sont classifiés en plusieurs grades :

  1. Grade 0 : Aucune atteinte notable, mais surveillance régulière nécessaire.
  2. Grade 1 : Neuropathie sans déformation, avec une surveillance accrue.
  3. Grade 2 : Neuropathie avec déformation ou artériopathie, nécessitant des soins podologiques réguliers.
  4. Grade 3 : Antécédents d’ulcérations ou d’amputations, avec une prise en charge intensive et fréquente.

Chaque grade nécessite des mesures spécifiques de prévention et de traitement pour éviter des complications graves.

Quel est le traitement du mal perforant ?

Le traitement du mal perforant plantaire est multidisciplinaire et inclut :

  1. Décharge de la zone ulcérée : Utilisation de chaussures spécialisées ou d’orthèses pour éviter toute pression sur la plaie.
  2. Soins locaux : Nettoyage et pansements stériles pour éviter l’infection.
  3. Antibiotiques : En cas d’infection, un traitement antibiotique est nécessaire.
  4. Revascularisation : Si une artériopathie est présente, une intervention pour améliorer la circulation sanguine peut être nécessaire.
  5. Surveillance fréquente : Consultations régulières chez un podologue ou un médecin spécialisé. La prise en charge doit être adaptée à chaque patient.

Une prise en charge rapide et appropriée est essentielle pour prévenir les complications.

Comment bien choisir ses chaussures quand on est diabétique ?

Le choix des chaussures est crucial pour prévenir les complications du pied diabétique :

  1. Chaussures larges et ajustées : Pour éviter les frottements et les points de pression.
  2. Semelles souples : Pour une meilleure répartition de la pression.
  3. Absence de coutures internes : Pour éviter les irritations.
  4. Orthèses plantaires : Si nécessaire, pour corriger les déformations et répartir la pression.
  5. Achat en fin de journée : Les pieds sont souvent plus gonflés, ce qui permet un meilleur ajustement.

Il est également recommandé de faire vérifier régulièrement ses chaussures par un professionnel de santé. Les personnes diabétiques doivent prêter une attention particulière à leurs pieds.

Vos questions

Comment soigner le pied d'un diabétique ?

Prendre soin des pieds diabétiques nécessite des mesures spécifiques :

  1. Examen quotidien : Utiliser un miroir ou demander l’aide d’une tierce personne pour vérifier l’absence de coupures, ampoules ou autres anomalies. Le soin des pieds est essentiel.
  2. Hygiène rigoureuse : Laver les pieds quotidiennement avec de l’eau tiède et du savon doux, puis bien les sécher, notamment entre les orteils.
  3. Hydratation : Appliquer une crème hydratante pour éviter la sécheresse et les fissures.
  4. Soins des ongles : Couper les ongles droit et limer les bords pour éviter les blessures. Utiliser un coupe-ongles propre.
  5. Chaussures adaptées : Porter des chaussures confortables et bien ajustées pour éviter les frottements.

En cas de blessure ou d’anomalie, consulter immédiatement un professionnel de santé.

Un pied diabétique survient principalement en raison de la neuropathie périphérique et de l’artériopathie, qui réduisent la sensation et la circulation sanguine dans les pieds. Cela augmente le risque de blessures, d’ulcérations et d’infections. Les facteurs de risque incluent une mauvaise gestion du diabète et l’absence de soins adéquats.

Le diabète entraîne une hyperglycémie chronique, qui endommage les nerfs (neuropathie) et les vaisseaux sanguins (artériopathie). Cette double atteinte réduit la sensibilité et la circulation sanguine dans les pieds, augmentant le risque de blessures et d’infections. Le dépôt de cholestérol dans les artères peut aussi aggraver la situation.

Les signes d’un pied diabétique incluent :

  1. Ulcérations : Plaies qui ne cicatrisent pas.
  2. Infections : Rougeur, chaleur locale, et suppuration.
  3. Sécheresse cutanée : Peau sèche et fissurée.
  4. Déformations : Orteils en griffe, pied creux, hallux valgus (déviation de l’orteil vers l’extérieur).

Ces symptômes nécessitent une attention médicale immédiate pour éviter des complications graves.

L’amputation peut être nécessaire en cas de :

  1. Gangrène irréversible : Mort des tissus due à une mauvaise circulation sanguine.
  2. Infection sévère : Ne répondant pas aux traitements antibiotiques.
  3. Ischémie critique : Non revascularisable.

L’objectif est de préserver autant que possible la fonction et la qualité de vie du patient.

Le traitement d’une plaie de l’orteil comprend :

  1. Nettoyage régulier : Utiliser des solutions antiseptiques non agressives.
  2. Décharge de la zone : Éviter toute pression sur la plaie en utilisant des dispositifs de décharge.
  3. Pansements adaptés : Maintenir un environnement humide pour favoriser la cicatrisation.
  4. Surveillance de l’infection : Utiliser des antibiotiques si nécessaire.
  5. Consultation professionnelle : Pour des soins spécialisés et une surveillance régulière.

Le diabète peut entraîner plusieurs complications graves au niveau des pieds, notamment une baisse de la sensibilité des nerfs de contact, ce qui rend les petites blessures moins perceptibles. Les cors, durillons, fissures, crevasses, et mycoses peuvent s’infecter et s’amplifier, augmentant le risque d’amputation. Il est crucial de surveiller régulièrement l’état de ses pieds pour prévenir ces complications.

L’occlusion des artères, ou artérite, réduit l’apport en oxygène et en nutriments nécessaires à la cicatrisation des plaies. Cette condition aggrave le processus de cicatrisation, rendant les plaies plus susceptibles de s’infecter et de nécessiter une amputation. Une prise en charge rapide et adéquate est essentielle pour éviter ces complications.

Chez les diabétiques, la neuropathie périphérique perturbe la transmission des signaux nerveux, rendant les douleurs aux pieds souvent imperceptibles. Le réseau d’artères et de petits vaisseaux sanguins qui alimente les muscles et les tissus en oxygène et nutriments est également affecté, ce qui peut aggraver les blessures et retarder leur guérison.

Les risques d’amputation chez les diabétiques sont élevés, souvent dus à des petites blessures qui s’infectent ou à des gangrènes. Les facteurs comme les chaussures inadaptées, les ongles mal taillés, les durillons, et le mal perforant plantaire augmentent ce risque. Une prévention efficace, un diagnostic précoce et des soins appropriés peuvent éviter de nombreuses amputations.

La prévention des complications du pied diabétique passe par une bonne hygiène des pieds, un contrôle visuel régulier, et des soins adaptés à la moindre blessure ou anomalie. Équilibrer le diabète, arrêter de fumer, et éviter les facteurs de risque sont également essentiels. Des chaussures adaptées et des consultations régulières chez un podologue peuvent également aider à prévenir les complications.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 6 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.