Bientôt disponible surDoctolib
logo diabet'

Tout savoir sur les examens du diabète

Les différents examens

Examen clinique

L’examen clinique est une étape indispensable de votre prise en charge, au moment du diagnostic et du suivi.

La prise de sang permet de dépister, diagnostiquer et suivre l’évolution du diabète.

La bandelette urinaire permet de détecter les signes d’atteinte rénale du diabète et d’éviter les complications éventuelles.

La consultation et les examens cardiologiques permettent de détecter et prévenir les complications cardiaques du diabète.

La consultation et les examens ophtalmologiques sont cruciaux pour suivre l’atteinte rétinienne du diabète.

L’examen du pied diabétique est crucial et doit être fréquent.

Quels examens sont-ils nécessaires pour le dépistage du diabète ?

Le dépistage du diabète est crucial pour une prise en charge précoce et efficace. Les principaux examens de dépistage incluent :

  1. Dosage de la glycémie à jeun : Cet examen consiste à mesurer le taux de sucre dans le sang après une période de jeûne d’au moins 8 heures. Une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1,26 g/l, vérifiée à deux reprises, indique un diabète.
  2. Mesure du poids, taille et IMC : L’Indice de Masse Corporelle (IMC) aide à évaluer le risque de diabète, particulièrement chez les patients obèses. Les facteurs de risque comme l’obésité doivent être pris en compte.
  3. Mesure des tours de taille et de hanches : Un tour de taille élevé est un indicateur de risque accru de diabète.
  4. Dosage sérique du cholestérol total et du LDL-cholestérol : Ces mesures permettent d’évaluer le risque de complications cardiovasculaires chez les patients diabétiques. Un bilan lipidique complet est souvent recommandé.
  5. Prise de la tension artérielle : Une hypertension artérielle est fréquemment associée au diabète et nécessite un dépistage régulier.

Quels sont les examens à faire pour le diagnostic de diabète ?

Pour confirmer un diagnostic de diabète, plusieurs examens sont nécessaires :

  1. Glycémie veineuse à jeun :
    • Une glycémie veineuse à jeun supérieure ou égale à 2 g/l confirme le diagnostic de diabète.
    • Si la glycémie est entre 1,26 et 2 g/l, un second test est nécessaire pour confirmer le diabète.
    • Une glycémie entre 1,10 et 1,25 g/l indique un prédiabète.
  2. Hémoglobine glyquée (HbA1c) :
    • Une HbA1c supérieure ou égale à 6,5% confirme le diagnostic de diabète si la glycémie est comprise entre 1 et 1,25 g/l.
    • Une HbA1c entre 5,7 et 6,4% indique un haut risque de diabète.

Quels sont les examens à réaliser en cas de diabète ?

L’examen clinique

L’examen clinique est fondamental pour évaluer l’état général de santé du patient diabétique et détecter d’éventuelles complications. Les points clés de cet examen incluent :

  1. Palpation des pouls pédieux et tibiaux postérieurs : Cet examen permet de détecter une artériopathie oblitérante des membres inférieurs.
  2. Auscultation vasculaire : La recherche de souffles carotidiens, fémoraux ou abdominaux aide à dépister des sténoses artérielles.
  3. Prise de la tension artérielle : Il est important de rechercher une hypotension orthostatique, fréquente chez les patients diabétiques.
  4. Électrocardiogramme de repos (ECG) : Cet examen est essentiel pour dépister une ischémie myocardique silencieuse.
  5. Examen neurologique : La recherche de neuropathie périphérique et l’abolition des réflexes ostéotendineux sont des éléments clés pour évaluer l’atteinte nerveuse.

L’examen du pied diabétique

Les complications liées aux pieds sont courantes chez les patients diabétiques. Un examen minutieux des pieds comprend :

  1. Recherche de plaies, érythème, mycose : Ces éléments peuvent indiquer une infection ou une ulcération, nécessitant une prise en charge rapide.
  2. Recherche de déformations : Les cals, callosités, cors, hallux valgus, et orteils en marteau ou en griffe doivent être détectés et traités pour prévenir les complications.

La prise de sang

Les prises de sang régulières sont essentielles pour surveiller divers paramètres chez les patients diabétiques :

  1. Dosage de la glycémie à jeun : Mesure le taux de sucre dans le sang après une période de jeûne.
  2. Dosage sérique du cholestérol total et du LDL-cholestérol : Évalue le risque de complications cardiovasculaires. Un dosage du HDL-cholestérol peut aussi être nécessaire.
  3. Dosage de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) : Indique la glycémie moyenne sur les trois derniers mois.

L’analyse des urines

L’analyse des urines permet de détecter des anomalies précoces de la fonction rénale. La présence d’albumine dans les urines est un indicateur précoce de néphropathie diabétique. Cette étape est cruciale pour surveiller la fonction rénale.

Le bilan initial du diabète

Le bilan initial du diabète permet d’évaluer l’état général du patient et de planifier un traitement adapté. Ce bilan comprend :

  1. Glycémie à jeun
  2. HbA1c
  3. Cholestérol total et LDL-cholestérol
  4. Créatinine et DFG (débit de filtration glomérulaire)

Le fond d’œil et autres explorations ophtalmologiques

Les complications oculaires sont fréquentes chez les patients diabétiques. Un suivi ophtalmologique régulier est donc indispensable. Un bilan de fond d’œil ou une rétinographie doit être réalisé au moins tous les deux ans pour dépister les atteintes rétiniennes.

L’ECG et la consultation de cardiologie

Les patients diabétiques ont un risque accru de maladies cardiovasculaires. Une surveillance cardiologique régulière est donc nécessaire :

  1. Consultation cardiologique : Au moins une fois par an.
  2. Électrocardiogramme de repos (ECG) : Dépistage des maladies cardiaques. Une échographie-doppler peut être recommandée en cas d’anomalie.

Le bilan buccodentaire

Les complications buccodentaires, comme la gingivite et la parodontite, sont courantes chez les patients diabétiques. Un suivi dentaire régulier est essentiel, au moins une fois par an.

Quels sont les examens nécessaires au suivi du diabète ?

Le suivi régulier est crucial pour maintenir un bon contrôle du diabète et prévenir les complications. Les examens de suivi incluent :

  1. Dosage de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) : Réalisé quatre fois par an pour évaluer le contrôle glycémique.
  2. Consultation cardiologique et ECG de repos : Annuel pour dépister les maladies cardiaques.
  3. Consultation ophtalmologique : Tous les deux ans pour surveiller la santé oculaire.
  4. Examen dentaire : Annuel pour prévenir les complications buccodentaires.
  5. Suivi de la glycémie à jeun : Fréquence déterminée par le médecin en fonction des résultats antérieurs.

Pourquoi réaliser un suivi de la glycémie à jeun ?

La surveillance de la glycémie à jeun est essentielle pour plusieurs raisons :

  1. Détecter une hyperglycémie persistante : Une glycémie élevée à jeun peut indiquer un diabète mal contrôlé.
  2. Suivi de l’évolution du diabète : Permet d’ajuster le traitement en fonction des résultats.
  3. Prévention des complications : Une hyperglycémie chronique peut entraîner des complications graves, telles que la rétinopathie, la neuropathie, et la néphropathie.

Quels sont les tests spécifiques aux différents types de diabète ?

Différents types de diabète nécessitent des tests spécifiques pour un diagnostic précis :

  1. Diabète de type 1 : La recherche d’auto-anticorps (anti-GAD, anti-ICA) est essentielle pour confirmer le diagnostic.
  2. Diabète de type 2 : La glycémie à jeun et l’hémoglobine glyquée (HbA1c) sont les principaux tests utilisés.
  3. Diabète gestationnel : Le test de tolérance orale au glucose (HGPO) est réalisé entre 24 et 28 semaines de grossesse pour détecter ce type de diabète.

Quels sont les examens à réaliser en cas de diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel nécessite une surveillance étroite pour assurer la santé de la mère et du fœtus :

  1. Test de tolérance orale au glucose (HGPO) : Réalisé entre 24 et 28 semaines de grossesse pour détecter le diabète gestationnel.
  2. Suivi de la glycémie à jeun et postprandiale : Permet d’ajuster le régime alimentaire et le traitement.
  3. Échographie fœtale : Suivi de la croissance fœtale pour détecter d’éventuelles anomalies. La femme enceinte doit être particulièrement vigilante.

Vos questions

Comment savoir si l'on est diabétique ?

Pour savoir si vous êtes diabétique, il est important de prêter attention à certains symptômes évocateurs tels que la soif excessive, les urinations fréquentes, la fatigue, et la vision floue. Cependant, un diagnostic précis nécessite des tests de glycémie :

  1. Glycémie à jeun : Un taux de sucre dans le sang supérieur ou égal à 1,26 g/l à jeun, vérifié à deux reprises, indique un diabète.
  2. Hémoglobine glyquée (HbA1c) : Un taux supérieur ou égal à 6,5% confirme le diagnostic de diabète.

Les deux principaux examens pour diagnostiquer le diabète sont :

  1. Dosage de la glycémie à jeun : Mesure le taux de sucre dans le sang après une période de jeûne d’au moins 8 heures.
  2. Dosage de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) : Indique la glycémie moyenne sur les trois derniers mois.

Pour interpréter une analyse de sang liée au diabète, voici les seuils à connaître :

  1. Glycémie à jeun :
    • < 1,10 g/l : Normal
    • 1,10-1,25 g/l : Pré-diabète
    • ≥ 1,26 g/l : Diabète (à confirmer)
  2. HbA1c :
    • < 5,7% : Normal
    • 5,7-6,4% : Haut risque de diabète
    • ≥ 6,5% : Diabète

Les moments recommandés pour effectuer les tests de diabète sont :

  1. Glycémie à jeun : Après une période de jeûne de 8 heures.
  2. HGPO (Test de tolérance orale au glucose) : Réalisé entre 24 et 28 semaines de grossesse pour détecter le diabète gestationnel.

Le dosage de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) ne nécessite pas d’être à jeun. Ce test mesure la glycémie moyenne sur une période de trois mois, indépendamment des repas.

L’examen clinique vise à évaluer l’état général du patient, détecter d’éventuelles complications et ajuster les traitements en conséquence. L’activité physique régulière et un apport alimentaire équilibré sont souvent recommandés dans le cadre du suivi.

La mesure régulière de la tension artérielle chez les patients diabétiques est cruciale car l’hypertension est souvent associée au diabète. Une tension artérielle élevée peut aggraver les complications du diabète, comme les maladies cardiovasculaires et rénales. Lors de chaque consultation, il est recommandé de vérifier la tension artérielle pour ajuster les traitements et prévenir ces complications.

L’HbA1c, qui reflète la glycémie moyenne des trois derniers mois, doit être mesurée tous les trois mois chez les patients diabétiques. Ce suivi permet d’évaluer l’efficacité du traitement et de faire les ajustements nécessaires pour maintenir une glycémie stable et prévenir les complications à long terme.

Plusieurs examens doivent être réalisés au moins une fois par an pour surveiller les complications du diabète :

  • Évaluation de la fonction rénale (créatininémie et microalbuminurie)
  • Bilan lipidique (cholestérol et triglycérides)
  • Bilan cardiologique (électrocardiogramme et, si nécessaire, test à l’effort)
  • Examen des yeux (fond d’œil ou rétinographie)
  • Bilan dentaire
  • Examen des pieds (test au mono-filament)

Les patients diabétiques sont à risque de développer des complications rénales, comme la néphropathie diabétique. Un suivi annuel de la créatininémie et de la microalbuminurie permet de détecter précocement des anomalies rénales et d’intervenir rapidement pour prévenir une aggravation de la fonction rénale.

En cas de diabète gestationnel, des examens spécifiques sont nécessaires :

  • Test de tolérance orale au glucose (HGPO) entre 24 et 28 semaines de grossesse.
  • Suivi de la glycémie à jeun et postprandiale pour ajuster le régime alimentaire et le traitement.
  • Échographie fœtale pour surveiller la croissance du fœtus et détecter d’éventuelles anomalies.

Le test de tolérance orale au glucose (HGPO) évalue la capacité du corps à gérer le glucose. Réalisé entre 24 et 28 semaines de grossesse, il consiste à absorber 75 g de glucose, suivie de mesures de glycémie à plusieurs reprises sur trois heures. Les seuils définis par l’OMS sont 0,92 g/l à jeun, 1,80 g/l une heure après glucose, et 1,53 g/l deux heures après glucose.

Les patients diabétiques ont un risque accru de maladies cardiovasculaires. Un suivi cardiologique régulier, incluant un électrocardiogramme annuel et un test à l’effort tous les trois ans si nécessaire, permet de dépister précocement des anomalies cardiaques et de prévenir les complications sévères.

L’examen des pieds est crucial pour les patients diabétiques afin de détecter des lésions ou des plaies précoces, notamment en cas de neuropathie diabétique ou d’artérite. Une vérification annuelle de la sensibilité et de l’état des pieds, incluant un test au mono-filament, permet de prévenir les complications graves comme les infections et les amputations.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 6 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.