Bientôt disponible surDoctolib
logo diabet'

L'automesure tensionnelle

Qu’est-ce que l’automesure tensionnelle ?

L’automesure tensionnelle est une technique permettant aux patients de mesurer eux-mêmes leurs chiffres de tension en dehors du cadre clinique, souvent à domicile. Cette pratique, recommandée par des instances telles que la Haute Autorité de Santé et l’Assurance Maladie, joue un rôle crucial dans la gestion de l’hypertension artérielle. En permettant aux patients d’effectuer des mesures régulières, elle offre une vue plus précise et représentative de la pression artérielle sur une période donnée, éliminant ainsi les variations dues à l’effet blouse blanche, où la présence du professionnel de santé peut induire une élévation temporaire de la tension.

L’automesure tensionnelle permet ainsi aux patients de mieux comprendre leur santé cardiovasculaire et d’adapter leur mode de vie et leur traitement en conséquence. Il est essentiel de discuter avec les professionnels de santé pour obtenir des conseils spécifiques et garantir la fiabilité des mesures.

À quoi sert la mesure de la pression artérielle ?

La mesure de la pression artérielle est fondamentale pour plusieurs raisons :

  1. Diagnostic de l’hypertension artérielle : La pression artérielle élevée constitue un facteur de risque majeur pour diverses pathologies cardiovasculaires telles que les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les insuffisances cardiaques. Diagnostiquer précocement permet d’initier un traitement approprié.
  2. Évaluation de l’efficacité des traitements : Pour les patients sous traitement antihypertenseur, il est essentiel de vérifier régulièrement si le traitement est efficace et ajuster les doses si nécessaire.
  3. Gestion des effets contextuels : L’automesure aide à identifier et gérer l’effet blouse blanche en comparant les mesures prises à domicile avec celles effectuées en consultation médicale.
  4. Prévention des complications : Pour les patients atteints de maladies chroniques comme le diabète, maintenir une tension artérielle sous contrôle est crucial pour éviter des complications graves telles que les lésions rénales ou les problèmes cardiaques.

La surveillance régulière de la pression artérielle par l’automesure tensionnelle peut améliorer significativement la qualité de vie des patients en permettant une meilleure gestion de leur santé et en réduisant le risque de complications graves.

Quelle est la tension normale en automesure ?

En automesure, les valeurs normales de la pression artérielle diffèrent légèrement des valeurs mesurées en consultation médicale. Une pression artérielle considérée normale doit être inférieure à 135/85 mmHg en automesure. Cette différence s’explique par l’absence de stress lié à l’environnement clinique et permet une évaluation plus réaliste des conditions quotidiennes du patient.

Comment mesurer sa pression artérielle à domicile ?

Pour obtenir des mesures précises et fiables, il est important de suivre certaines recommandations :

  1. Choisir le bon appareil : Utiliser un tensiomètre validé par des autorités sanitaires comme la Société Française d’Hypertension Artérielle (SFHTA). Les tensiomètres au bras sont généralement préférés aux modèles au poignet.
  2. Préparation avant la mesure : Reposez-vous au moins cinq minutes avant de prendre votre tension. Évitez de fumer, boire du café ou faire de l’exercice 30 minutes avant la mesure.
  3. Positionnement correct : Asseyez-vous confortablement, le dos bien appuyé sur une chaise, jambes non croisées, le bras posé sur une surface plane au niveau du cœur.
  4. Procédure de mesure : Enroulez le brassard autour du bras nu, assurez-vous qu’il soit bien ajusté mais pas trop serré. Allumez l’appareil et suivez les instructions pour effectuer la mesure sans parler ni bouger. Les chiffres de la tension apparaîtront sur l’écran du tensiomètre.

En suivant ces étapes, les patients peuvent s’assurer que leurs relevés d’automesure tensionnelle sont aussi précis que possible, ce qui est essentiel pour une gestion efficace de l’hypertension.

Comment réaliser le relevé d’automesure tensionnelle sur 3 jours ?

La règle des 3 jours est une méthode standardisée pour obtenir un relevé d’automesure fiable :

  1. Durée : Effectuer les mesures sur trois jours consécutifs.
  2. Nombre de mesures : Prendre trois mesures le matin (avant le petit-déjeuner) et trois mesures le soir (avant le coucher), soit un total de 18 mesures sur trois jours.
  3. Intervalle entre les mesures : Laisser au moins 1 à 2 minutes d’intervalle entre chaque mesure pour permettre aux vaisseaux sanguins de retrouver leur état normal.
  4. Enregistrement des résultats : Noter chaque mesure avec précision dans un carnet ou utiliser une application dédiée pour suivre les chiffres de la tension.
  5. Calcul des moyennes : À la fin des trois jours, calculez la moyenne des mesures systoliques (SYS) et diastoliques (DIA) pour obtenir une valeur représentative.

En suivant ces recommandations, il est possible d’obtenir des relevés d’automesure tensionnelle précis et fiables, permettant une meilleure évaluation et gestion de la pression artérielle.

Quel appareil utiliser à la maison ?

Le choix du tensiomètre est crucial pour garantir la fiabilité des mesures :

  1. Homologation : Assurez-vous que l’appareil soit validé par des organismes tels que la SFHTA ou d’autres instances internationales reconnues.
  2. Type d’appareil : Préférez un tensiomètre automatique au bras plutôt qu’au poignet pour une meilleure précision.
  3. Fonctionnalités utiles : Certains appareils offrent des fonctionnalités supplémentaires comme la mémorisation des mesures ou le calcul automatique des moyennes, ce qui peut faciliter le suivi.

Un appareil validé et correctement utilisé peut grandement améliorer la précision des relevés d’automesure tensionnelle, permettant ainsi une meilleure gestion de l’hypertension et la prévention des complications.

Quelles sont les recommandations de l’automesure chez le diabétique ?

Les patients diabétiques doivent particulièrement surveiller leur pression artérielle car ils sont plus susceptibles de développer des complications cardiovasculaires :

  1. Fréquence des mesures : Une automesure régulière permet d’ajuster rapidement le traitement antihypertenseur si nécessaire.
  2. Valeurs cibles : Les diabétiques doivent viser à maintenir leur pression artérielle en dessous de 130/80 mmHg selon certaines recommandations spécifiques.
  3. Suivi médical renforcé : Un suivi régulier avec un professionnel de santé est indispensable pour adapter le traitement en fonction des relevés d’automesure.

La surveillance accrue de la pression artérielle par l’automesure tensionnelle est vitale pour les patients diabétiques, aidant à prévenir des complications graves et à améliorer la qualité de vie.

Vos questions

Comment faire la moyenne systolique sur 3 jours ?

Pour calculer la moyenne systolique sur trois jours :

  1. Additionnez toutes les mesures systoliques prises durant les trois jours.
  2. Divisez cette somme par le nombre total de mesures effectuées.

Suivez ces étapes pour réaliser une automesure correcte :

  1. Asseyez-vous confortablement dans un endroit calme.
  2. Placez le brassard au niveau du cœur et évitez toute conversation ou mouvement durant la mesure.
  3. Effectuez trois mesures consécutives en laissant 1 à 2 minutes d’intervalle entre chaque mesure.

Pour interpréter votre relevé :

  1. Notez chaque valeur systolique et diastolique dans votre carnet ou application.
  2. Comparez vos moyennes aux seuils normaux (inférieurs à 135/85 mmHg).
  3. Discutez toute anomalie avec votre médecin lors de votre prochaine consultation médicale.

Prendre trois mesures consécutives permet :

  1. De minimiser les variations individuelles dues au stress ou à d’autres facteurs temporaires.
  2. D’obtenir une valeur moyenne plus fiable et représentative.

Voici comment procéder correctement :

  1. Reposez-vous pendant cinq minutes avant chaque mesure.
  2. Évitez toute activité physique intense ou consommation de substances stimulantes avant la mesure.
  3. Prenez votre tension en position assise avec le bras posé au niveau du cœur.

Il est recommandé de prendre sa tension assis car cette position permet une stabilisation optimale du corps et du bras pour obtenir des résultats précis.

Les moments idéaux sont :

  1. Le matin avant toute activité physique ou consommation alimentaire.
  2. Le soir avant le coucher pour comparer avec les valeurs matinales.

Le coût peut varier selon les modèles et leurs fonctionnalités :

  1. Les modèles validés et fiables se situent généralement entre 30 et 100 euros.
  2. Des appareils avec fonctionnalités avancées peuvent coûter davantage mais offrent souvent une meilleure précision et commodité.

L’appareil d’automesure tensionnelle c’est pas remboursée par l’Assurance Maladie.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 10 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.