Bientôt disponible surDoctolib
logo diabet'

Le Sudoscan

Qu’est-ce que le Sudoscan ?

Le Sudoscan est un appareil médical innovant conçu pour évaluer la fonction autonome des glandes sudoripares. Il s’agit d’un outil non invasif, rapide et facile à utiliser, qui mesure la conductance électrochimique de la sueur, un indicateur clé de la santé des petites fibres nerveuses. Ce dispositif est particulièrement utile pour détecter la neuropathie diabétique, une complication fréquente du diabète, ainsi que d’autres atteintes végétatives.

La neuropathie diabétique autonome est une pathologie où le système nerveux autonome est affecté, ce qui peut entraîner des dysfonctionnements dans plusieurs systèmes corporels, y compris cardiovasculaire, gastro-intestinal, urinaire et sudomoteur. La détection précoce de ces complications est cruciale pour une gestion efficace du diabète et la prévention des complications sérieuses.

Comment fonctionne le Sudoscan ?

Le Sudoscan fonctionne en mesurant la conductance électrochimique de la sueur, qui dépend de la réponse des glandes sudoripares à un stimulus électrique. Voici comment le procédé se déroule :

  1. Électrodes indépendantes : Quatre électrodes sont placées sur les paumes des mains et les plantes des pieds du patient.
  2. Stimulus électrochimique : Un courant électrique de faible intensité est appliqué à travers ces électrodes.
  3. Réponse électrochimique : Les glandes sudoripares libèrent des ions chlorure en réponse au stimulus électrique.
  4. Mesure de conductance : La conductance électrochimique de la peau est mesurée en micro-Siemens (µS), indiquant l’intégrité et la fonction des petites fibres nerveuses.

Cette méthode permet une analyse rapide et précise de la fonction sudorale, essentielle pour détecter les anomalies précoces associées à diverses neuropathies autonomes. Grâce à cette technique, les anomalies peuvent être détectées en quelques minutes grâce à la puissance spectrale du dispositif.

À quoi sert le Sudoscan ?

Le Sudoscan a plusieurs applications cliniques importantes :

  1. Détection précoce : Identifie les premières atteintes des petites fibres nerveuses avant l’apparition des symptômes cliniques.
  2. Surveillance continue : Permet un suivi régulier de l’évolution de la neuropathie chez les patients diabétiques.
  3. Évaluation complète : Aide à évaluer la fonction autonome globale, incluant les glandes sudoripares, cruciales pour maintenir l’homéostasie corporelle.
  4. Prévention des complications : Aide à prévenir les complications sérieuses comme les ulcérations ou les infections dues à une mauvaise gestion du diabète.

Le Sudoscan est également utilisé dans d’autres pathologies telles que la maladie de Fabry, la polyneuropathie amyloïde familiale, et les neuropathies induites par chimiothérapie. Des études et publications dans des revues scientifiques ont confirmé son efficacité dans ces domaines.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen avec le Sudoscan est simple et rapide :

  1. Préparation : Aucune préparation particulière n’est nécessaire avant l’examen.
  2. Positionnement : Le patient place ses mains et pieds sur les électrodes du dispositif.
  3. Durée : L’examen dure environ 3 minutes.
  4. Non invasif et indolore : Le test est totalement indolore et ne nécessite aucune intervention invasive.

Les résultats sont disponibles immédiatement après l’examen, permettant aux professionnels de santé d’interpréter rapidement les indices de la présence d’une neuropathie et d’ajuster le plan de gestion du diabète en conséquence. Il n’y a pas de risque d’un dysfonctionnement pendant l’examen si les directives allemandes et les normes internationales sont respectées.

Quel est l’intérêt du Sudoscan dans l’examen du patient diabétique ?

Pour les patients diabétiques, le Sudoscan offre plusieurs avantages significatifs :

  1. Détection précoce de la neuropathie diabétique : Avant même que les symptômes cliniques ne soient perceptibles.
  2. Évaluation rapide et précise : Des petites fibres nerveuses responsables de nombreuses fonctions autonomes.
  3. Adaptation du traitement : Permet aux professionnels de santé d’ajuster rapidement les traitements pour prévenir des complications graves.
  4. Complémentarité avec d’autres tests : Fournit des informations supplémentaires par rapport aux méthodes traditionnelles comme le Holter ECG ou les tests d’Ewing.

Cette technologie aide à améliorer la gestion globale du diabète en permettant une surveillance continue et proactive, contribuant ainsi à réduire le risque de complications liées à une mauvaise gestion glycémique. La mesure de la variabilité de la réponse sudorale à différents moments de la journée permet une évaluation encore plus fine.

Quelles sont les autres examens possibles pour la neuropathie diabétique ?

Outre le Sudoscan, plusieurs autres examens peuvent être utilisés pour diagnostiquer et surveiller la neuropathie diabétique :

  1. Examen clinique : Évaluation des réflexes ostéotendineux, sensibilité tactile et douleur.
  2. Test au monofilament : Évaluation de la sensibilité au toucher léger.
  3. Électrophysiologie (EMG, ENG) : Mesure de la conduction nerveuse pour évaluer les grandes fibres nerveuses.
  4. Biopsie cutanée : Analyse histologique montrant une diminution de la densité des terminaisons nerveuses intra-épidermiques.
  5. Tests sensitifs thermiques : Utilisation d’appareils spécifiques comme Medoc pour évaluer la sensibilité thermique.
  6. Questionnaires spécialisés : Outils comme le Neuropathy Total Symptom Score-6 (NTSS-6) ou DN4 pour quantifier les symptômes sensoriels.

Ces tests permettent une évaluation complète de l’état neurologique du patient et aident à personnaliser le traitement pour chaque cas particulier. Le Sudoscan est souvent considéré comme un test de référence pour l’évaluation des petites fibres nerveuses.

Vos questions

Quels sont les signes d'une neuropathie diabétique ?

Les signes courants incluent :

  • Douleurs brûlantes ou sensations d’allodynie
  • Hyperesthésie (sensibilité accrue) ou hypoesthésie (sensibilité réduite)
  • Troubles sensoriels tels que picotements ou engourdissements
  • Perte de sensibilité aux températures chaudes ou froides
  • Faiblesse musculaire et altération des réflexes
  • Problèmes neurovasculaires et anomalies de sudation

Le Sudoscan peut être réalisé dans divers établissements médicaux :

  • Centres spécialisés en diabétologie
  • Cliniques neurologiques
  • Certains cabinets médicaux équipés pour cet examen

La neuropathie à petites fibres concerne principalement les petites fibres nerveuses responsables des sensations douloureuses et thermiques ainsi que certaines fonctions autonomes comme la sudation. Les symptômes incluent douleurs brûlantes, hypersensibilité ou perte partielle de sensation tactile et thermique.

Faire un Sudoscan permet :

  • De détecter précocement des anomalies nerveuses chez les patients diabétiques
  • De surveiller l’évolution de ces anomalies
  • D’évaluer rapidement et non-invasivement la fonction des petites fibres nerveuses
  • D’aider à prévenir des complications graves liées à une mauvaise gestion du diabète

Les résultats du Sudoscan sont classés en trois niveaux de risque basés sur la conductance électrochimique de la peau (ESC). Un ESC supérieur à 60 μS indique un risque faible de neuropathie autonome, entre 40 et 60 μS suggère un risque modéré, et inférieur à 40 μS indique un risque élevé de neuropathie. Les résultats permettent aux médecins d’adopter une approche proactive en ajustant les traitements pour prévenir des complications sérieuses, en particulier chez les patients diabétiques.

Article rédigé par Eliott Hergat, médecin et cofondateur
Dernière modification le 10 juillet 2024
Les informations contenues sur cette page sont générales et à but purement informatif. Ces informations ne peuvent être comprises comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être réalisé en se basant uniquement sur le contenu de cette page et une consultation avec un médecin est fortement recommandée.
En cas d’urgence, contactez le 15.